Le principe de ces emissions que je deteste et qui font fureur chez les ados consiste a enfermer dans un bocal des individus avec une capacite a vivre en collectivite limitee, a l'ego demesure, a la poitrine ou aux pectoraux inversement proportionnes a la taille du cerveau ou avec une felure quelque part sur laquelle on appuie pour faire mal. Bref, l'objectif est qu'a un moment ou a un autre, ca bugue.

Nous, cote poitrine ou pectoraux, ca va, cote ego ca va encore, mais pourtant nous atteignons les limites de notre vie collective. Rien de grave rassurez vous, ils sont, nous sommes de bonne composition. D'ailleurs ils sont encore en haut en train de se raconter des blagues et de rire aux eclats. Mais quinze jours sans leurs parents, a vivre a un rythme qui n'est pas forcement  le leur avec un bonhomme qui n'est pas leur  pere et qui leur  impose certaines choses (ranger sa chambre, laver la salle de bain quand on en sort, vider et descendre les poubelles, debarasser la table, ranger les couverts, parler moins fort, faire attention aux objets fragiles etc), ca saoule.

Hier Baptiste a craque parce qu'il avait perdu son appareil photo. Je lui ai demande de chercher dans ses affaires. Je crois n'avoir jamais vu un tel desordre dans une chambre (pourtant mon fils est fort!). Il etait inconsolable. Yiwa a telephone au chauffeur de notre minibus pour qu'il cherche l'appareil. Baptiste m'a demande toute la journee a quelle heure nous allions le rappeler, nous a dit toute la journee qu'il avait prie, a ecrit une lettre de detresse a ses parents... et a retrouve son appareil au fond de sa valise. "Je savais que je l'avais vu sur la table!" me dit il finalement...

Tous ne sont pas au meme niveau d'autonomie, d'initiative, de respect de l'autre. C'est pourtant ce qui est necessaire pour vivre ensemble. Nous avons passe un sejour exceptionnel. Mais il est temps que leurs defauts, et les miens, se vivent en famille.

Nous avons passe notre journee au Palais d'ete (voir les nouvelles photos sur l'album) et fini l'apres-midi a tourner la derniere scene de notre fiction (normalement, fin septembre, vous devriez la decouvrir!). Nous avions un lip dub en projet mais des problemes techniques nous ont contraints a jeter l'eponge. Fiona nous a prepare des crevettes a la sweet chilli sauce (sur son lit d'oignons et de mangues fraiches, accompagnees de sa terrine de riz local). Marion est en pleine preparation psychologique pour affronter des demain les pandas du zoo (avec un A et avec les mains...).

23 heures, je vais les mettre au lit, probablement un peu me facher parce que Baptiste va au moins sortir cinq ou six fois de sa chambre avant de s'allonger, puis je vais rejoindre ma chambre pour une bonne nuit de repos.

Bonsoir

27aout_palais_d__t_2

27aout_repas