MarsPek1-le-retour

15 août 2008

Il fallait etre fou!

Notre merveilleuse aventure a commence sur la plate forme d'over-blog... inaccessible a Pekin. Elle se poursuivra sur canalblog. Merci de  nous avoir suivi.

14

DSC00005P10000591415

15

Apres une tres difficile mais joyeuse journee de voyage nous voila enfin a Pekin. Vous dire que j'ai avec moi six zombis n'est pas vous dire le quart du tiers de leur fatigue... notamment d'un Baptiste qui a passe sa nuit d'avion a jouer ou regarder des films sur l'ecran de son fauteuil. Flora emmerge "on a deja passe une nuit ici???", Marion derush toutes les photos de ces dernieres 24 heures, Fiona digere son premier repas chinois... de folie, Lisa est sur pause depuis 24 heures (mais avec le sourire). Les garcons viennent d'aller defier les chinois au ping pong... a mon avis ca sent la raclee.

Le temps est magnifique (si si), il fait chaud mais pas si humide que ca, notre appart est chouette et chacun y a trouve sa place. Vous constqterez que je tqpe sur un clqvier qwerty... ce qui expliaue aue pqrfois je commetrai des fqutes entre le q et le a (la j'ai fait expres) et que vous n'aurez jamais d'accent. Nous ne maitrisons pas non plus l'editeur d'image de Canalblog...

Nous y sommes. Il fallait etre fou pour y croire & nous y avons cru...

14


16 août 2008

Journee mouvementee

Aujourd'hui grasse mat' contrairement a ce que l'on pouvait croire je (Fiona) me suis levee la premiere a 7h45 pensant qu'il etait 11h... XD

Apres le petit dejeuner , nous avons tous etabli l'organisation , mais les garcons sont partis jouer au Ping Pong ( leur nouvelle passion ). Vers midi nous nous sommes rendus a notre restaurant habituel (pour la 2e fois xD ) on devient des professionnels des Baguettes, puis Metro pekinois, bonde, puis on est arrives a l'immense opera de Pekin, surtout Magnifique. On s'est sentis un peu regardes et puis apres on etait comme dans la peau de Brad Pitt, ils faisaient la queue pour prendre des photos avec nous (la classe me direz vous) . Vos enfants sont des STARS . Apres l'opera on s'est rendus au parc a cote de la cite Interdite, tout simplement fabuleux, des decors bien typiques chinois. Cite Interdite alors la , c'etait le Must, extraordinaire , alors vraiment la TOUS les chinois etaient fixes sur nous, on faisait le spectacle presque. Fiona & Flora se sont memes faits des potes chinois , Baptiste a meme dispute un match de Pitchou pitchou avec un chinois dans la cite (Photo Prochainement) , Journee fatiguante mais on s'en ait pris pleins les yeux et on a bien rigoles a essayer de parler chinois.
On vous mettra les photos demain , nous sommes K.0 , d'ailleurs Monsieur C. est deja alle se coucher.

Baptiste , Flora , Marion , Fiona , Francis & Lisa font d'enormes bisous a leurs parents.

A Demain.

Fiona, journaliste du jour


Ps : Sylvie D. veuillez bien repondre a Baptiste par e-mail . Merci .

17 août 2008

Comme a la maison.

Ce matin, mauvais reveil : 6h30 . Mais bon c'etait pour la bonne cause c'etait pour encourager notre marathonienne preferee, qui a fini 20eme je crois, Christelle Daunay. Il y avait beaucoup de Pekinois aux barrieres, c'etait tres calme quand les sportives couraient, d'un seul coup on voit notre francaise vers les premieres, nous avons commence a crier ALLEZ CHRISTELLE ! , les chinois hallucinaient quoi ! Peu apres un pekinois nous a reclame une photo alors la ca y est c'etait parti, tous les chinois faisaient la queue pour pouvoir prendre La photo avec Les FRANCAIS ! Vous savez comme dans DisneyLand quand y'a Minnie tout le monde veut prendre la photo ben voila la c'est pareil, sauf que notre seul signe de Celebrite est notre difference. Nous sommes alles dans une sorte de "Fnac", sauf que la c'est moins cher et on peut negocier. Baptiste est le roi de la Negociation d'ailleurs. Puis nous sommes alles manger au Fast Food chinois, Repas a se goinfrer pour 12Yuans (= 1.20 euros) . Bref apres Bus et Planetarium , c'etait hyper cool, Film en 4D & Film sur l'univers avec les planetes , d'ailleurs a ce film, sur 8, 6 se sont endormis XD. Bref je vous laisse. A Demain.

Fiona, reporter du jour.

Flora Baptiste et moi venons de decortiquer les crevettes, elles etaient gluantes, elles puaient et le must, la cervelle giclait lorsqu'on enlevait la tete (quand on pense que Flora en a mange une au restau, elle regrette deja) enfin tout ce qu'il y a de plus appetissant...

Bon appetit                  

                                                                                                 Francis, autre reporter du jour

17aout_fast_food_chinois

17aout_18

16aout_op_ra_p_kin_42

17aout_10

Cliquez sur la Photo pour voir l'album de Notre aventure.

18 août 2008

une experience humaine

Fiona a pris avec succes et plaisir ma succession, moi Mr C (mon nouveau surnom). C'est vrai qu'entre la gestion des photos, la prepation du repas quotidien (pas de meprise, il y en a un deuxieme au restaurant!), l'organisation du quotidien (programme et gestion des taches), il reste peu de temps pour vous ecrire.

A peine trois jours passes a Pekin et pourtant l'impression d'y etre depuis longtemps. Les enfants se sont appropries le quartier proche (chemin du metro a dix minutes, superette a 5, tennis de table... au pied de l'immeuble).

L'organisation du quotidien est aussi interessante. Apres un depart frileux (ce n'est jamais drole de faire les courses, debarasser la table, laver la vaisselle, laver le sol de la cuisine, passer l'aspirateur... mais ca nous le savons tous), il a fallu mettre un peu d'ordre. Fiona nous a elabore un planning pour la vaisselle et les bonnes volontes gerent le reste. Si elles ne le font pas, un bon jeu de carte se charge de designer le ou la malheureuse.

Hier soir, nous avons vecu une experience extraordinaire. Nous avions deja goute le "fruit du dragon", beau mais quelconque au gout. J'avais donc promis aux enfants de leur faire gouter un fruit que je connaissais de reputation pour l'avoir "frequente" de pres a Singapour sans jamais oser approfondir l'experience gustative: le durian. "it smells like hell and tastes like heaven" disaient-ils. Un, deux, trois... et la, nausee, toux, crachats. Heaven has something rotten. Si c'est ca le paradis, je laisse ma place! Une horreur!

Ce dessert ponctuait une journee parfaitement occidentale, organisee autour de Christelle Daunay, une marathonienne que Flora avait interviewee. Un lever a 6 heures pour dix secondes d'encouragements au kilometre 28, couverts, malgre la puissance de nos cris, par les helicopteres de la television. Mais c'est aussi ca l'esprit de notre projet, une fidelite a notre objectif de creer un lien avec les sportifs rencontres.

C'est donc le marathon qui a guide notre journee. "tcharefou" (a vous de deviner), le quartier de la technologie (des immeubles de plusieurs etages avec des dizaines de stands d'appareils photos, camescopes, ipod, composants informatiques) ou l'on s'amuse a negocier les prix. Un ipod 4Go pour 100 euros vous en pensez quoi? Puis une fin de journee au planetarium. Pas le plus beau de ce que j'ai pu voir en video numerique mais suffisamment impressionnant pour que certains de vos enfants soient morts de trouille.

Cette aventure est belle parce qu'elle est l'aboutissement d'un projet improbable, mais aussi parce qu'humainement elle est d'une richesse incroyable. Ce n'est pas forcement ce qui m'avait guide.

Nous allons passer a table (xian bing, kaoji... soit pita et poulet roti). Nous rencontrons l'envoye special de la Provence cet apres midi a l'occasion de notre premier acces au stade olympique.

Enfin...

sweet dreams are made of this

Crescendo d'emotions pour notre premiere vraie journee olympiques.

Decouverte du site olympique, premiere vision du nid d'oiseau, rencontre surprise avec Alain Bernard (pas mom epicier mais le champiom olympique du 100 m nage libre, entree magique dans le stade olympique, medaille d'argent surprise dans le 3000 steeple et, last but not least, record du monde du saut a la perche feminine par Yelena Isinbayeva (comme je l'avais predit aux enfants).

Nous serons normalement dans la Provence de mercredi (mais n'hesitez pas a l'acheter mardi et jeudi) et peut-etre dans Paris Match a sortir (mercredi je crois)

Oui Annie, sweet dreams are made of this!

Mr C

P1190669

P1190820

P1190857


20 août 2008

"vous n' avez pas lu l'ennonce jusqu'au bout!"

Je vous ai quitte hier soir vers deux heures du matin heure locale. Il est donc evident qu'a l'euphorie du lundi suive la fatigue du mardi (Confucius). Lever tot (trop), deux quarts de finale de volley feminin dont un tres beau Bresil Japon. Mais nous, ce que nous attendions, c'etait Yann Cucherat en finale des paralleles (nous devions le retrouver le lendemain demain), mais surtout, les filles du hand car nous avions en poche des places pour les 1/2 et la finale. C'est donc sur internet que nous avons suivi ce match. A la lecture des resumes, nous imaginions la tension qui pouvait reigner. Baptiste avait le poul a 280 (je sais ca vous semble beaucoup, mais lui bat a 210 au repos!) et frolait la syncope. Mais lorsque le site de l'equipe affiche France 32 Russie 31, nous dechirons la nuit Pekinoises de nos hurlements primitifs et entamons notre danse du "qui ne saute pas etc". Des frissons dans tous les sens. Ca signifiait pour nous deux journees extraordinaires. C'est alors que je me rassieds pour transferer les photos d'hier sur note album. Je lis alors la suite de l'article... en plus petits caracteres "apres quatre prolongations de 5' les francaises on craque"... et nous avec elles. Quelle est ce stagiaire d'aout qui s'est trompe dans sa frappe!

Nous serons des demain au club France pour echanger notre bien precieux. Parce que ce qui nous sauvera peut-etre, c'est que les garcons rencontrent eux aussi les russes et que s'ils les battent, nous proposerons aux Russes nos places filles contre leur places homme. Vous m'avez suivi?

Allez voir notre album, ca vous replongera au moins dans notre belle soiree d'hier.

Il est temps que j'aille moi aussi me coucher... je n'avais jamais eu sept enfants a la maison... sans l'aide ma femme!

negotiation et attente...

Cette journee a debute sous le signe de la negociation. En poche 8 places pour des demies qui devraient interesser des russes et 8 places pour la finale. Un coup de fil a notre journaliste de la Provence qui nous conseille d'aller faire un tour au club france. Nous suivons ses conseils et sommes accueillis par Fabien Galthie a l'entree du Novotel. Nous accedons au "club France" et suivons sur ecran geant le match France Russie messieurs qui peut transformer nos billets en monnaie d'echange en cas de victoire ou en roupie de sansonnet en cas de defaite. Pendant que les eleves sont concentres sur le match ou devalisent les refrigirateurs a boissons ou les paniers a bonbons sous pretexte que c'est gratuit, je negocie et l'histoire est amusante.

Tout d'abord je discute avec un homme de choses et d'autre lorsque tout a coup il me dit allez voir cet homme, vite. "mais qui est-il?" "l'attache de Bernard Laporte". Je me rue sur l'individu, lui explique mon probleme. Il reflechit, avons nous des relations avec les russes, comment pourrait-il faire... Arrive un troisieme homme qui lui dit que d'ici 5 minutes, il doit rencontrer un homme pour le mettre en relation avec un Africain pour de "grosses affaires" etc... et cet homme fait partie de la delegation... russe. Avant que ne s'entame une discution russo-africaine j'ai le temps de glisser mon deal avant que ces hommes ne disparaissent dans des salons plus prives. Rien ne dit que cela marchera. Il est minuit, je n'ai pas recu d'appel. Mais les hasards sont ainsi faits qu'ils font se rencontrer les gens au moment opportun. The good man, at the good time, in the good place. J'appelle en France Eric Quintin, notre parrain barjo des JO de Barcelone, pour qu'il me cherche un contact chez ses potes handballeurs. C'est probablement le moment le plus sympa de la journee mais j'ai ete le seul a en savourer les rouages. Entre temps, vos enfants avaient bu beaucoup de coca, mange beaucoup de bonbons, avaient rencontre Brahim Asloum, Jean Francois Lamour, avaient vu les studio de RMC info ou JJ Bourdin bouclait sa quotidienne et surtout, avaient assiste a la victoire facile des Francais sur les Russes. Pour le reste, apres-midi tae kwondo. Pas plus interessant que ca si ce n'est pour Marion. Deux images sympas cependant. Un combat Taiwan-Chine ou les enjeux sont peut etre au dela du sport et surtout, notre premiere medaille d'or chinoise dans un gymnase en furie. Demain plongeon, nous en profiterons pour tourner la derniere sequence de notre fiction, et hand-ball... si notre negociation a ete veine.

Continuez a nous suivre avec notre album photo

21 août 2008

perdu!

bonjour,

pas facile de negocier avec les russes. Nous nous sommes quand meme rendus a la demi-finale nous faisant supporters des russes, esperant negocier finale femme contre demi homme. Mais rien a faire. Nous verrons la finale ou au mieux, nous arriverons a l'echanger sur place avec le match pour la 5eme place que disputeront les francaises contre les... chinoises! Pas evident que vous suiviez.

Ce matin  nous sommes arrives de justesse dans le water cube pour l'epreuve de plongeon. Je devais reveiller la maisonnee a 7h30. Ce sont eux qui m'ont reveille a 8h30! C'est sous un deluge que nous avons essaye de rattrapper notre retard... en vain. Toujours est-il que le site est magnifique.

En rentrant vers 22h a la maison nous nous sommes arretes dans un resto japonais. Une nouvelle experience qui ne passe pas de la meme maniere chez tous les gamins (brochettes de coeur, de foies, de...cartilage!!! )

Demain cite interdite et nouvelle soiree dans le nid d'oiseau et  avouons le, rien ne peut egaler un spectacle d'athletisme dans un stade de 80000 places.

Pas de photo supplementaire ce soir, je suis un peu fatigue et probablement pas demain... Allez vous resister?

merci a ceux qui nous ont envoye l'article de la Provence. Il est tres bien fait... a part l'erreur sur l'adresse du blog!

23 août 2008

"c'est trop!"

Ca commencait un peu a m'enerver. "C'est trop trop beau" (a la limite celui la ca allait), "j'suis trop degoute", "c'est trop les boules", "c'est trop pas cher", "c'est trop l'arnaque" (quand on a vu un article a 20RMB alors qu'il etait a 10 RMB dans le magasin d'avant... au lieu de dix fois plus cher en France!). Mais quand Marion s'est mise a pleurer a la fin de notre derniere soiree dans le stade olympique en me disant "c'est trop d'emotion Monsieur", c'etait presque vrai. Mais ce trop la est un exces dont on abuse dans un bonheur immense. Imaginez, Usain Bolt qui prend le temoin sous nos yeux pour le transmettre a "Astafast" Powel pour battre le record du monde (son troisieme!) du 4x100m. Quand on est un peu specialiste et qu'on sait qui le detenait, on percoit encore davantage l'enormite du record. Puis quelques minutes plus tard, dans un stade qui s'est vide au trois quart, un australien qui bat le record olympique de la perche sous nos yeux Waouh!.

Apres , direction les tribunes dans l'axe de la flamme. Nous courons a perdre haleine dans les travees, jusqu'a ce que notre enthousiasme soit stoppe. "Sorry you can't go this way". S'entame une partie de bras de fer. Vouee a l'echec avec les arguments typiquement francais de Baptiste "on a paye pour ca!". Remportee grace a la dictature du sourire que nous avons instauree durant ce sejour.

La flamme, le water cube et la tour de television multicolores, une temperature ideale, "I will survive" (version stade francais) entonne par des ados hysteriques qui bousculent la quietude d'une nuit Pekinoise et en arrivant pres de chez nous, des australiens a qui nous montrons une video de leur compatriote a la perche.

Oui, cette nuit etait trop...

P1200437

P1010061

P1010021

P1010007

24 août 2008

la boucle est bouclee

Il y a presque deux ans, Eric Quintin, "barjo" des JO de Barcelone et champion du monde de hand-ball venait soutenir notre projet. En nous parlant avec passion de son itineraire, il me donnait l'idee de ce qu'allait devenir la trame de nos interviews, alors que j'avais encore une image floue de ce projet.

Depuis deux jours nous nous debattons (surtout moi) pour que les enfants assistent a cette finale de hand-ball. En vain, bien que l'espoir ait existe jusqu'a midi. Nous avons essaye d'en trouver aux abords du stade, mais la police commencait a quadriller le quartier, eloignant probablement les vendeurs a la sauvette. Yiwa a entendu les policiers envoyer des volontaires lire ce qu'il y avait sur nos pencartes ("buy tickets for men's handball final"). Ce verrouillage, autant que les infos lues sur internet, nous a dissuade d'aller assister au feu d'artifice.

Nous sommes donc alles au club France assister a cette magnifique victoire des hand-balleurs Francais. Passage par la maison, les filles se font belles, les garcons s'y essayent et nous retournons au club France faire la fete avec les sportifs.

Fiona en pince pour Bertrand Gille. Si elle le voit, je vais etre oblige de la ramasser a la petite cuillere! Bonne nuit a tous, j'espere que la notre sera belle.

Continuez a nous suivre sur noter album photo http://picasaweb.google.com/xavier.cerati/LAventureMarseillePekin

Merci a toi Eric, j'aurais vraiment aime que tu connaisses ca

Amities

P1010099